La historia

L’hôtel Carnavalet vers 1740 par Westermann  CARP2006
Westermann (d’après Raguenet), L'hôtel Carnavalet vers 1740, 1926
© Paris Musées / Musée Carnavalet - Histoire de Paris

Le musée Carnavalet – Histoire de Paris est le plus ancien musée de la Ville de Paris. Il ouvre au public le 25 février 1880 dans l’hôtel Carnavalet situé au cœur du Marais, l’un des quartiers de la capitale où le patrimoine architectural est particulièrement préservé.

Depuis 1880, l’extension du musée a été importante, avec la construction de nouveaux bâtiments et l’annexion de l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau en 1989. Aujourd’hui, l’architecture du musée offre une histoire de plus de 450 ans qui se déploie sur deux hôtels particuliers. Depuis plus de 150 ans, ses collections sans cesse enrichies retracent l’histoire de Paris, de la préhistoire à nos jours.
 

Deux hôtels particuliers

Cour d'honneur © Musée Carnavalet – Histoire de Paris
Cour d'honneur, hôtel Carnavalet
© Musée Carnavalet - Histoire de Paris

Au 23 rue de Sévigné, l’hôtel des Ligneris (dit Carnavalet) est, avec la cour carrée du Louvre, l’un des rares témoins de l’architecture de l’époque Renaissance à Paris. Construit au milieu du 16e siècle (1548-1560) pour Jacques des Ligneris, président au parlement de Paris, il s’agit de l’un des hôtels particuliers du Marais les plus anciens de Paris. 
L’hôtel est vendu en 1578 à Françoise de la Baume, épouse du chevalier Kernevenoy, surnommé « Monsieur de Carnavalet ». Ce nom déformé s’est imposé.

À partir de 1660, le célèbre architecte François Mansart surélève le porche de l’hôtel sur l’actuelle rue de Sévigné et crée deux nouvelles ailes. L’écrivaine Madame de Sévigné s’y installe en 1677 jusqu’en 1694.

Enfin, sur proposition du préfet Haussmann, à l’époque des Grands Travaux de Paris (1853-1870), l’hôtel est acheté par la Ville de Paris en 1866, pour en faire le Musée historique de la capitale. 

L’extension du musée est immédiatement décidée avec des galeries en enfilade de deux étages. Les façades sur jardin intègrent des éléments de bâtiments parisiens démolis : l’arc de Nazareth datant du 16e siècle, le pavillon des Drapiers du 17e et le pavillon de Choiseul du 18e siècles. Plusieurs sculptures quittent également leur lieu d’origine pour rejoindre le musée, telles que la statue du roi Louis XIV par Antoine Coysevox ou le relief d’Henri IV par Lemaire (auparavant installés à l’Hôtel de Ville), et aussi la statue de la Victoire par Louis-Simon Boizot (venant de la place du Châtelet)… À l’intérieur, le parcours de visite intègre des plafonds peints et des panneaux sculptés, et aussi de nombreux décors de boiseries provenant d’intérieurs parisiens.

Au 29 rue de Sévigné, l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau est construit entre 1688 et 1690, sur les plans de Pierre Bullet (1639-1716), architecte du Roi et de la Ville, pour le compte de Michel Le Peletier de Souzy (1640-1725). Son Orangerie est remarquable. Les bâtiments ont été annexés au musée en 1989. C’est alors que la bijouterie Fouquet par Alphonse Mucha, le salon du café de Paris par Henri Sauvage et la salle de bal de l’hôtel Wendel par José-Maria Sert ont été installés.

En octobre 2016, le musée a fermé au public pour engager un grand chantier de rénovation, mené par l’architecte en chef des Monuments historiques François Chatillon. Le site présente un intérêt patrimonial majeur qui a justifié sa protection au titre des Monuments historiques depuis 1846 et du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais depuis 1965. 

C’est dans un cadre historique exceptionnel, devenu accessible à tous, que le musée Carnavalet – Histoire de Paris ouvre aujourd’hui.

Hôtel Le Peltier de Saint-Fargeau
L’entrée de l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau au temps de son occupation par la société de Factage parisien, Eugène-Edmond Valton, vers 1866
© Musée Carnavalet - Histoire de Paris / Ville de Paris

Les dates clés

  • 1548-1560 : construction de l’hôtel particulier pour Jacques des Ligneris, président du Parlement de Paris.
  • 1660 : l’hôtel est complété par le célèbre architecte François Mansart qui surélève le porche de la façade sur l’actuelle rue de Sévigné.
  • 1677-1696 : Madame de Sévigné et sa famille résident dans l’hôtel.
  • 1688 : Pierre Bullet, architecte du Roi et de la Ville, construit l’hôtel Le Peletier Saint-Fargeau.
  • 1866 : l’hôtel Carnavalet est acquis par la Ville de Paris.
  • 1880 : le musée Carnavalet ouvre ses portes au public.
  • 1989 : l’hôtel Le Peletier Saint-Fargeau est annexé au musée.
  • 2015 : début du déménagement complet des collections.
  • 2016 : fermeture du musée et suite du déménagement complet des collections.
  • Mi-2017 : début du chantier de rénovation.
  • 2021 : réouverture du musée.
     

Des collections sans cesse enrichies depuis plus de 150 ans

L'histoire de Paris de la Préhistoire à nos jours
© Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris

L’idée d’un musée consacré à l’histoire de Paris s’impose sous le Second Empire (1852-1870) alors que la capitale s’agrandit. En 1866, à l’instigation du préfet de la Seine Haussmann, et peut-être comme instrument compensatoire des destructions parisiennes, la municipalité se porte acquéreur de l’hôtel Carnavalet pour y abriter la nouvelle institution qui doit documenter Paris, tout en portant une attention particulière à la présentation des collections.

Dès la création du musée sont collectés des objets authentiques, « ayant appartenu » à une personnalité et détenant ainsi une forte charge émotionnelle, individuelle et collective. C’est ainsi que le musée Carnavalet rassemble, entre autres exemples, le nécessaire de campagne de Napoléon Ier, les souvenirs de la famille royale mais aussi ceux des révolutionnaires, la montre de Zola ainsi que la chambre et les objets personnels de Marcel Proust.

Deux missions pionnières visant à documenter les transformations de Paris viennent également structurer durablement le musée : la surveillance des fouilles et des démolitions apporte ainsi près de 10 000 pièces archéologiques au musée, et des commandes de peintures ou de photographies des rues et des quartiers intègrent les collections.

Les donations constituent le mode d’acquisition principal. Depuis la création du musée, des dizaines de milliers de donateurs ont ainsi contribué à la constitution et l’enrichissement des collections, aujourd’hui structurées en 10 départements. Les premiers donateurs (Jules Cousin, Théodore Vacquer et Alfred de Liesville) travaillaient même au musée Carnavalet !

Des dons exceptionnels sont à souligner : en 1896, Georges Clemenceau offre au musée une peinture ayant appartenu à son père, la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen », attribuée à Jean-Jacques Le Barbier ou encore en 1902, l’impératrice Eugénie, veuve de Napoléon III, donne le berceau du prince impérial conçu par Victor Baltard. 

Aujourd’hui, le musée Carnavalet – Histoire de Paris rassemble plus de 640 000 œuvres, de la préhistoire à nos jours. Peintures, sculptures, maquettes, enseignes, dessins, gravures, affiches, médailles et monnaies, objets d’histoire et de mémoire, photographies, boiseries, décors et pièces de mobilier… se complètent pour former une histoire et une mémoire de la capitale, au caractère unique. L’esprit du lieu favorise en effet une visite riche en expériences et en émotions.
 

Agenda

Visites
La Fontaine des Innocents
Billets
  • Adulte

Accompagnés par une conférencière du musée découvrez l'exposition La fontaine des Innocents. Histoires d'un chef d'œuvre parisien. 

Autres dates :

Visites
Visite thématique : Les incontournables du Musée
Billets
  • Handicap moteur
  • Adulte, En famille

Pour une première visite au musée, laissez-vous guider et plongez dans l’histoire de Paris à travers une sélection d’œuvres emblématiques de nos collections. 

Durée : 1 h 30

Autres dates :

Visite divinatoire
Visites
Visite divinatoire
Billets
  • Déficient intellectuel
  • Handicap moteur
  • Mal-entendant
  • Tarif par personne : 7 (TR 5)
  • Adulte

Et si l’art divinatoire rencontrait les collections du musée Carnavalet ? Chaque œuvre visitée -  avec Léone Metayer, comédienne et diseuse de bonne aventure - vous invite à résoudre une énigme à travers un tirage de cartes du tarot de Marseille. Une expérience propice à réinventer votre regard sur l'histoire de Paris et redécouvrir la magie du hasard.

Visites
ENGLISH : key pieces for a parisian history
Billets
  • Adulte, En famille

For a first visit to the museum, immerse yourself in the history of Paris through a selection of emblematic works from our collections.

Adult, Family,

Duration : 1h30

Autres dates :

Visites
La Fontaine des Innocents
Billets
  • Adulte

Accompagnés par une conférencière du musée découvrez l'exposition La fontaine des Innocents. Histoires d'un chef d'œuvre parisien. 

Autres dates :

Visites
Révoltes et manifestations populaires à Paris (19e-20e siècles)
Billets
  • Tarif par personne : 7 (TR 5)
  • Adulte, En famille

Après la Révolution française, l’histoire de Paris a été marquée par d’autres mouvements insurrectionnels. Capitale des révolutions au 19e siècle, des Trois Glorieuses de 1830 à la Commune de 1871 en passant par la révolution de 1848, elle connaît encore aux 20e d’importantes manifestations et contestations populaires. 

Durée : 1 h 30

Conte
Conte jeune public : "Qui, Que, Quoi Carnavalet"
Billets
  • Tarif par personne : 5 euros (TR 3 euros)
  • En famille

Dans un chapeau, les œuvres incontournables du musée ont déposé leurs noms sur de petits papiers qu’il suffit de piocher pour entendre une histoire ! Lors de cette séance, ce sont les enfants qui feront, au hasard, le choix des contes pour partir à la découverte d’œuvres phares du musée Carnavalet.

Dès 5 ans.
Durée : 1 h

Autres dates :

chimere vue sur Paris par Charles Jouas
Conte
Conte : « Les dits de la cité »
Billets
  • Tarif par personne : 5 (TR 3)
  • En famille

Ponctué de fabliaux et de légendes, ce parcours conté a pour cadre le Paris médiéval. Les chimères de Notre-Dame sont prêtes à confier leurs secrets.

Dès 5 ans.
Durée : 1 h 00

Autres dates :

Evénements
Journée d'étude - Fontaines parisiennes, une histoire monumentale
  • Handicap moteur
  • Tarif par personne : Gratuit
  • Adulte

À l’occasion de l’exposition La Fontaine des Innocents. Histoires d'un chef-d'œuvre parisien, le musée Carnavalet-Histoire de Paris et le Comité d’histoire de Paris organisent une journée d’étude sur les fontaines parisiennes.

Découvrez le programme

Lieu : Orangerie du musée Carnavalet - Histoire de Paris
14 rue Payenne, 75003 Paris

Entrée libre, dans la limite des places disponibles.

plafond de l'hôtel La Rivière
Evénements
L’or du Grand Siècle
Billets
  • Adulte

L’or du Grand Siècle - Charles le Brun à l’hôtel de la Rivière
Premier exemple de décor d’un édifice parisien transposé au musée, les salles dites « La Rivière » transportent le visiteur dans les années 1650. Le Marais et particulièrement la place Royale (place des Vosges) offrent encore, à cette date, un cadre prestigieux à l’aune des prétentions de certains privilégiés. Ainsi, à l’actuel n°14, Louis Barbier, abbé de La Rivière, personnage ambitieux et ancien ministre d’État, confie en 1652 à plusieurs artistes dont l’architecte François Le Vau et à Charles Le Brun le soin de mettre au goût du jour la demeure qu’il vient d’acquérir. Confisqué à la Révolution, l’hôtel change plusieurs fois d’affectation après son achat par la Ville en 1819. Mairie d’arrondissement, école puis synagogue, la municipalité décide de récupérer les décors afin de les exposer au public. Remontés à l’étage du futur musée Carnavalet à partir de 1878, ils témoignent désormais de l’innovation des intérieurs luxueux au début du règne de Louis XIV.

Rencontre avec David Simonneau, assistant de conservation au sein du cabinet des arts graphiques du musée Carnavalet - Histoire de Paris

> Voir les autres rencontres du cycle 

Lieu : Rendez-vous au niveau de l’accueil billetterie pour le début de la visite