Pirogue monoxyle P03

    • Archéologie
    • Pirogue
    • Mode d'acquisition particulier

Cette pirogue préhistorique, taillée dans un seul morceau de bois, est conservée sur de plus de 5 mètres. Elle a été retrouvée sur la berge d’un bras fossile de la Seine, à proximité d’un groupe d’habitations néolithiques. Au total, une dizaine de bateaux ont été mis au jour sur la fouille archéologique de Bercy, 1991-1992, ce qui constitue l’ensemble d’embarcations préhistoriques les mieux conservées en Europe.

Les hommes du néolithique s’installent à la confluence de la Seine et de la Marne, deux grands axes de circulation et d’échanges, dans une région boisée où la faune forestière et fluviale est abondante.

Les pirogues servaient pour la pêche et l’acheminement des marchandises, produits agricoles ou issus de la chasse. Le fond était sans doute recouvert d’herbes ou de branchages pour absorber l’eau qui pénétrait dans la coque, instable car sans quille. La pirogue servait aussi au transport des personnes, pour passer d’une rive à l’autre. À cette époque, le lit de la Seine atteignait 200 mètres de large et 5 mètres de profondeur.