Révolution française. Ancien Régime. Caricature sur les Trois-Ordres : Le Tiers-Etat portant sur son dos le Clergé et la Noblesse. 1789.

Anonyme

    • 18e siècle
    •  Arts graphiques
    • Eau-forte, Colorié
    • Don manuel
    • G.23830

Le 5 mai 1789, face au mécontentement général, le roi Louis XVI réunit les représentants de la société française élus, lors des états généraux à Versailles. Ils sont 1 139 députés. Les députés du tiers état, qui s’opposent à une partie des députés de la noblesse et du clergé, décident de former une assemblée politique.

Les trois personnages représentent le clergé, en tenue ecclésiastique, et la noblesse, coiffée d’un chapeau à plumes écrasant un paysan, le tiers état, âgé et pauvrement vêtu, sous leur poids. Le caricaturiste dénonce ainsi l’inégalité et la charge que représentent les deux premiers ordres pour le peuple qui supporte presque entièrement le poids de l’impôt (taille, corvée, milices…).

Plus de 1 500 gravures satiriques sont publiées entre 1789 et 1799, témoignant du succès de ce mode d’expression. La technique utilisée – l’eau-forte en général – est simple, peu coûteuse et sa diffusion rapide : on la trouve surtout en feuilles volantes. Cet outil de propagande le plus souvent anonyme est immédiatement compréhensible et très efficace.