• 2e siècle
    • Archéologie
    • Alliage cuivreux
    • Don manuel
    • AM702

Les habitants de Lutèce pratiquent leur culte dans les maisons, devant des petits autels domestiques où sont représentées des divinités du panthéon romain sous forme de statuettes en bronze ou en terre cuite.

Mercure, protecteur du commerce, du travail, des voyageurs, est le plus vénéré car il se rapproche de plusieurs dieux anciennement honorés chez les Gaulois. Il est associé à des animaux typiquement gaulois, comme le coq ou le bouc. Cette statuette est découverte en 1867 par l’archéologue Théodore Vacquer dans le jardin du Luxembourg, près de la rue Médicis. Elle accompagnait un trésor monétaire de 66 pièces. Le dieu est représenté avec certains de ses attributs comme le pétase ailé et la bourse. Le pétase, chapeau des commerçants, n’est pas ici le modèle d’origine grecque à larges bords, mais plutôt la simple calotte portée en Gaule romaine. Les ailes sont d’une grande taille pour que ce dieu soit reconnaissable plus facilement. Sa main droite tenait sans doute un caducée aujourd’hui disparu.