Almanach pour l’année 1697 / Bureau d’adresses pour les curieux où ils trouveront les principaux évènements de l’année 1696

Anonyme

    • Estampe
    • Burin et eau-forte (partie principale), en noir, calendrier typographique en noir et rouge

L’almanach « royal » connaît son apogée sous Louis XIV. Instrument de propagande politique, il relate aussi les événements de la cour, les personnages importants, décrit la mode, l’art, l’architecture.

Conçu en deux feuilles collées entre elles, il offre une plus grande possibilité à la gravure au burin et à l’eau-forte, les plaques de cuivre ayant un format limité. Leur composition est simple et souvent identique : la partie supérieure propose une scène symbolique de l’année écoulée, complétée de cartouches, et médaillons. La partie inférieure présente un calendrier, qui peut être typographié ou collé ultérieurement.

Ici, nous avons l’évocation d’un endroit où les curieux peuvent lire une sorte de gazette, feuille d’annonces et de nouvelles en tous genres, développée par Théophraste Renaudot dès le début du 17e siècle qui ouvre plusieurs bureaux d’adresses. Mois par mois sont affichées les nominations, la mort de personnages de la cour, la politique avec la Savoie, la Hollande, l’Angleterre, la Turquie, la Pologne, le Portugal.