+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Siège et prise du château des Tuileries le 10 août 1792

Siège et prise du château des Tuileries le 10 août 1792

Jean-Louis Prieur
(1759 - 1795)

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Pierre noire, estompe, mine de plomb et rehauts d’encre noire
Hauteur: 22,5 cm Longueur: 29,1 cm
D 7762

Depuis le mois de juillet, l’invasion de la France par les forces coalisées des armées étrangères et des émigrés semblait imminente. Le manifeste de Brunswick, qui menaçait les Parisiens, fut connu le 1er  août et redoubla l’inquiétude et les passions. Louis XVI et Marie-Antoinette furent accusés de complicité avec l’ennemi. Les sections parisiennes réclamèrent la déchéance du roi. Dans la nuit du 9 au 10 août, elles élurent des délégués, au pouvoir illimité, qui furent chargés de sauver la patrie. Ils se rendirent à l’Hôtel de Ville et formèrent la Commune du 10 août. Santerre fut nommé commandant des forces armées et souleva le faubourg Saint-Antoine, tandis que Danton entraînait le quartier du Théâtre français. L’insurrection marcha sur les Tuileries avec des canons. Dès le début des combats la famille royale se réfugia à l’Assemblée. Malgré la résistance héroïque des gardes suisses, le Palais des Tuileries fut envahi et incendié après les violents combats qui comptèrent plusieurs centaines de morts dans chaque camp. Après la victoire des fédérés la répression fut sans pitié. Cette journée meurtrière entraîna la chute de la monarchie et l’établissement d’un gouvernement républicain. C’est le 21 septembre 1792 que la Convention nationale décréta l’abolition de la royauté.

En savoir +

On peut comparer cette perspective des Tuileries à un dessin proche, de Duplessis-Bertaux, gravé par Berthault pour le 100e Tableau, où, la façade des Tuileries, vue côté jardin, est ornée d’un vaste escalier hémisphérique, décor provisoire à l’occasion de la fête de l’Etre suprême, le 8 juin (cf. Carnavalet, inv. D. 5881).

Auteur de la notice : Roselyne Hurel
Salle : Cabinet des arts graphiques
Collection : Cabinet des arts graphiques
Mode d'acquisition : Dépôt du musée du Louvre au musée Carnavalet en 1934
  • 27078-16bd.jpg


© Musée Cernuschi