+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Modèle réduit de guillotine avec le panier servant à la réception du corps

Modèle réduit de guillotine avec le panier servant à la réception du corps

Alphonse Léon Berger

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
1876
Bois teinté, fonte
Hauteur : 59,20 cm ; Longueur : 40,30 cm (maximum) / 37,60 cm (minimum) ; Largeur : 34,60 cm
CARPM 084

La guillotine tire son nom de Joseph-Ignace Guillotin, médecin et député du tiers-état. Guillotin n’est pourtant pas l’inventeur de cette machine imaginée par le docteur Louis en 1791 et dont le principe existait depuis le moyen-âge, en France et à l’étranger. Dans le contexte révolutionnaire, Guillotin proposa l’instauration d’un nouveau mode d’exécution égal pour tous et limitant la souffrance du condamné. La guillotine fut utilisée pour la première fois le 25 avril 1792. L’exécution de Louis XVI le 21 janvier 1793, engagea son utilisation commune et la guillotine devint l’emblème de la Terreur. Elle resta en vigueur en France jusqu’à son abolition en 1981.

La maquette représente le modèle réduit de guillotine (seconde moitié du XIXe siècle), composée de deux montants verticaux à glissière dans lesquels coulisse la lame. La tête du condamné est maintenue dans la lunette. Une planche mobile permet d’y étendre le condamné attaché. Un casier sert pour la réception de la tête. Un panier d’osier (représenté ici en bois) est destiné à recueillir le corps du condamné après l’exécution. La maquette porte la signature du maquettiste : « BERGER / 1876 ».

Auteur de la notice : Laura Apostolides
Collection : Maquettes et modèles d'architecture
Mode d'acquisition : Mode d’acquisition : don, Madame Berthellot en 1916


© Musée Cernuschi