+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Le Pont-Neuf selon un projet non exécuté, vers 1588

Le Pont-Neuf selon un projet non exécuté, vers 1588

Anonyme

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
XVIe siècle
Huile sur toile
Hauteur: 91,5 cm Longueur: 134 cm
P 621

Cette curieuse composition s’inspire du dessin présenté à Henri III, vers la fin de 1577, par la commission chargée de mettre à l’étude la construction d’un nouveau pont sur la Seine, à la pointe aval de la Cité. Le roi en avait pris la décision à la requête de Pierre Lhuillier, prévôt des marchands de la Ville de Paris. Ce projet, comme on le voit ici, prévoyait huit arches sur le grand bras du fleuve et quatre sur le petit. Dépourvu de maisons, à la différence des ponts construits jusqu’alors dans Paris, l’ouvrage était conçu en revanche avec une riche parure architecturale marquée par la Renaissance classique et rappelant le décor des fêtes de l’époque : des portes en arc de triomphe aux deux extrémités, des tourelles carrées en encorbellement au-dessus de certaines piles, deux paires de pyramides, élancées, deux fausses arches ornant la maçonnerie du terre-plein central et, sur le terre-plein lui-même, un gros pavillon de forme complexe, percé d’un triple passage dans l’axe du pont.

 

Henri III adopta le projet et en confia l’exécution à une équipe d’architectes et d’entrepreneurs comprenant notamment Pierre des Iles et Guillaume Marchand. Le 31 mai 1578, il posa la première pierre en présence des deux reines Catherine de Médicis, sa mère, et Louise de Vaudémont, son épouse. Arrêtés pendant les troubles de la Ligue, les travaux reprirent en 1592, par ordre d’Henri IV ; le pont fut achevé en 1606, après modification du nombre des arches (sept sur le grand bras, cinq sur le petit), et avec une décoration beaucoup plus simple que celle du projet.


Le Pont-Neuf bénéficia aussitôt d’une faveur due pour une bonne part aux vues qu’il offrait sur le fleuve et ses rives ; il devint le théâtre le plus animé de la vie parisienne.
Le tableau montre sur la rive gauche le couvent médiéval des Grands-Augustins, où siégeait l’ordre de Saint-Esprit institué par Henri III ; dans l’île de la Cité, l’ancien palais royal devenu Palais de Justice, avec les tours de la Conciergerie et, sur le devant, l’enceinte du « verger du Roi » ; au fond, le pont-au-Change et le pont Saint-Michel, l’un et l’autre chargés de maisons, selon une tradition qui prit fin précisément avec la construction du Pont-Neuf.

Salle : Salle 8
Collection : Peintures
Mode d'acquisition : Dépôt du musée de Versailles (MV 779) en 1898
Référence(s)

Paris au XVIe siècle et sous le règne d’Henri IV, bulletin du musée Carnavalet n°1 et 2, 1979.

  • 33156-3bd.jpg


© Musée Cernuschi