+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Vue de l'hôtel de Cluny, actuel 5ème arrondissement

Vue de l'hôtel de Cluny, actuel 5ème arrondissement

Pierre Lampué

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Vers 1900
Huile sur toile
Hauteur: 55 cm Longueur: 75 cm
P 1390

Paris à la fin du XVe siècle se relève progressivement de la guerre de Cent Ans pendant laquelle la ville a perdu une partie de ses fonctions politiques. En effet, la cour des rois Charles VII, Louis XI, Charles VIII et Louis XII se situe à Bourges puis dans la vallée de la Loire, entre Blois, Amboise et Tours. Paris demeure cependant la ville la plus peuplée de France et le siège de l’administration. C’est pour cette raison que l’archevêque de Sens et l’abbé de Cluny y édifient leurs demeures qui subsistent encore aujourd’hui : l’hôtel de Sens est occupé par la bibliothèque Forney et l’hôtel de Cluny abrite le musée du même nom, musée national du Moyen Age.

L’hôtel de Cluny fut édifié sur un vaste terrain laissé inoccupé au Moyen Âge et où étaient visibles les ruines des thermes gallo-romains, alors considérées comme le palais de l’empereur Julien. Edifiée à la demande de Jacques d’Amboise, abbé de Cluny de 1485 à 1510, cette demeure est l’un des premiers d’une longue lignée d’hôtels aristocratiques « entre cour et jardin », qui se poursuivra jusqu’au commencement du XXe siècle. Le corps de logis principal, en fond de cour, est bordé de deux ailes en retour, plus courtes. Le mur crénelé, reconstruit à l’identique par Viollet-le-Duc, est percé d’un grand portail à deux battants et d’une porte piétonne, laisse voir en partie le corps de logis, en fond de cour, depuis la rue. Une fois entré, le visiteur se dirigeait vers la principale tourelle abritant un large escalier en vis qui donnait accès aux pièces de réception de l’abbé au premier étage. Le chevet de la chapelle, aux voûtes gothiques flamboyantes extraordinairement ornées, forme un oriel qui repose sur un pilier. La chapelle est dotée d’un escalier très original qui donnait directement accès au jardin, dont l’agrément et le raffinement étaient importants aux yeux des grands personnages de la fin du Moyen Âge.

Le musée de Cluny possède la collection privée réunie très tôt après la Révolution par Alexandre du Sommerard (mort en 1842). D’abord tourné vers les artistes et les érudits comme la plupart des musées du milieu du XIXe siècle, le musée de Cluny devient ensuite un répertoire de modèles d’art décoratifs du Moyen Âge et la Renaissance. Ses collections de la Renaissance sont transportées au château d’Ecouen (Val d’Oise) ouvert en 1977. Le musée se consacre depuis lors aux arts européens du Moyen Âge, avec une part importante concernant l’art parisien (apôtres de la Sainte-Chapelle et de Saint-Jacques de l’Hôpital, entre autres).

Auteur de la notice : Florian Meunier et Thierry Sarmant
Salle : Réserve
Collection : Peintures
  • 76093-21.jpg


© Musée Cernuschi