+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Louis XVI remettant à Benjamin Franklin les traités signés entre la France et les États-Unis le 6 février 1778

Louis XVI remettant à Benjamin Franklin les traités signés entre la France et les États-Unis le 6 février 1778

Charles-Gabriel Sauvage dit Lemire
(1741 - 1827)

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Vers 1780 - 1785
Biscuit, socle polychrome
Hauteur: 33 cm Longueur: 25 cm Profondeur: 15 cm
C 2308

Modelé avec beaucoup de finesse, ce groupe est sans doute l'œuvre de Charles-Gabriel Sauvage dit Lemire, célèbre sculpteur attaché à la manufacture de Niederwiller.
Cette manufacture appartenait au comte Adam-Philibert de Custine, jeune et brillant officier de la guerre d'Amérique, rallié aux idées nouvelles. Il n'est donc pas étonnant de rencontrer ce thème historique traité par les porcelainiers de Niederwiller. Il témoigne aussi de la popularité de Franklin, à la fois savant et diplomate, auprès des Français. La manufacture de Niederwiller devait sa renommée à sa production de petits groupes en biscuit dont la qualité égalait celle de Sèvres. On remarque que le sculpteur n'a pas placé les deux hommes sur un même niveau. La haute stature de Louis XVI domine l'Américain, effet renforcé par l'estrade sur laquelle est juché le souverain.
Le commanditaire de ce groupe a certainement souhaité montrer que la France, si elle reconnaissait l'indépendance de la jeune République, entendait rester maîtresse de la situation. L'armure du roi rappelle l'aide militaire accordée par la France aux États-Unis, le manteau fleurdelisé souligne la nature royale de l'acte de Louis XVI ; quant au riche tapis que foulent les deux hommes, aux tissus de la table, ils évoquent le luxe de la galerie des glaces. Rien n'a été omis par le sculpteur qui ne chercha pas à embellir Franklin, le décrivant tel qu'il était, un crâne luisant entouré d'une maigre couronne de cheveux longs et vêtu d'un habit rustique.

En savoir +

Après avoir longuement hésité, mais vivement encouragé par ses ministres Maurepas et Vergennes, Louis XVI relevait le défi américain et reconnaissait l'indépendance des États-Unis. Le 6 février 1778, les deux pays s'engagèrent à commercer l'un avec l'autre par un premier traité. Par un second, une alliance défensive était conclue dans le cas surtout où l'Angleterre déclarait la guerre à la France. Quelques jours plus tard, dans les fastes de la galerie des glaces, Louis XVI recevait Benjamin Franklin et lui remettait les traités. Moment historique où le citoyen du Nouveau Monde faisait alliance avec l'héritier de l'une des plus vénérables monarchies d'Europe.

Collection : Objets d'art et d'histoire
  • franklin_bd.jpg


© Musée Cernuschi