+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Masque de méduse d'un vantail de la porte de l'Hôtel de Ville

Masque de méduse d'un vantail de la porte de l'Hôtel de Ville

Henri Perlan

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Vers 1653
Chêne (vantail). Bronze (masques).
Hauteur : 46 cm. Largeur : 30 cm.
S 3039

Le 4 juillet 1652, eut lieu à Paris un des épisodes les plus sanglants de la Fronde : ayant mis le feu aux portes de l’Hôtel de Ville, des émeutiers, sans doute poussés par les partisans du grand Condé, s’introduisent dans l’édifice et y massacrèrent une partie des membres de l’Assemblée de ville, accusés de pencher en faveur d’un compromis avec Mazarin. L’année suivante, pour remplacer les portes détruites dans l’incendie, la municipalité commanda deux nouveaux vantaux en chêne à Pierre Lemaistre, architecte ordinaire de la Ville ; les vantaux furent enrichis d’ornements en bronze, dont l’exécution fut confiée au fondeur Henri Perlan.

Le 24 mai 1871, les derniers partisans de la Commune mirent le feu à l’Hôtel de Ville. Après l’incendie, un vantail de la porte de 1653 et un médaillon provenant du second vantail furent mis à l’abri par l’archéologue Théodore Vacquer ; le vantail fut redécouvert en 1999.

Primitivement dorées, les méduses de Perlan ont fait l’admiration des contemporains. L’avocat Henri Sauval note qu’elles lui faisaient peur, « tant elles sont hideuses et bien exécutées », et loue leur auteur, « le meilleur fondeur de notre temps ».

Auteur de la notice : Thierry Sarmant
Collection : Sculptures
  • 72911-14.jpg


© Musée Cernuschi