+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

Magasin de nouveauté au Bon Marché

Magasin de nouveauté au Bon Marché

Gravure de Smeeton. Tilly d'après un dessin de Charles Fichot

1874
Lithographie
Topo PC 117 D

Si l’essor des magasins de nouveautés est lié à la période historique couvrant la Restauration et la Monarchie de Juillet, l’apparition du grand magasin au sens strict du terme, est concomitante avec l’arrivée du Second Empire. En 1852, Aristide Boucicaut et sa femme Marguerite entrent au Bon Marché comme associé de M. Videau. Cette mercerie se développe de manière exponentielle sous l’impulsion du couple et devient le premier « grand magasin » : son chiffre d’affaire passe de 450 000 francs en 1852 à 5 millions en 1860 et plus de 123 millions en 1888. Le couple Boucicaut rachète en 1863 les parts de Videau et met en place une gestion paternaliste. En 1867, le Bon Marché est le premier magasin à proposer ses marchandises en vente par correspondance. En 1869, Boucicaut confie l’agrandissement de son magasin à l’architecte Boileau et à l’ingénieur Armand Moisant  pour la structure métallique. Le Bon Marché envahit progressivement tout le quadrilatère délimité par les rues de Babylone, du Bac, de Sèvres et de Velpeau…

En 1920, le bon Marché devient une société anonyme, puis après les années difficiles de la guerre, il est acheté en 1969 par les frères Willot et enfin en 1984 par le groupe LVMH qui en fait le grand magasin de luxe de la rive gauche.

Auteur de la notice : JB Woloch
Collection : Cabinet des arts graphiques
  • 20130613_155110.jpg


© Musée Cernuschi