+ TOUS LES MUSÉES DE LA VILLE DE PARIS

DéCOUVREZ LES 14 MUSéES DE LA VILLE DE PARIS

» Fermer

La Ville de Paris. Modèle de la figure centrale de la fontaine de la rue de Grenelle.

La Ville de Paris. Modèle de la figure centrale de la fontaine de la rue de Grenelle.

Edme Bouchardon (1698-1762)

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Vers 1739
Plâtre
Hauteur : 55 cm. Largeur : 43 cm. Profondeur : 33 cm.
S 3474

Entre 1739 et 1742, on éleva la fontaine de la rue de Grenelle, sur un dessin d’Edme Bouchardon, dans un emplacement peu avantageux car trop étroit. Inspiré de la fontaine de Trevi, le monument prend la forme d’une façade de palais, ornée de statues, la principale étant la Ville de Paris, entourée de la Seine, de la Marne et des Saisons.

Le monument a été critiqué pour son ampleur excessive par rapport à la rue où il se dressait. Le 9 janvier 1739, Voltaire écrivait au comte de Caylus : « Les Parisiens devraient contribuer davantage à embellir leur ville, à détruire les monuments de la barbarie gothique, et particulièrement ces ridicules fontaines de village qui défigurent notre ville. Je ne doute pas que Bouchardon ne fasse de cette fontaine un beau morceau d’architecture ; mais qu’est-ce qu’une fontaine adossée à un mur, dans une rue, et cachée à moitié par une maison ? Qu’est-ce qu’une fontaine qui n’aura que deux robinets, où les porteurs d’eau viendront remplir leurs seaux ? Ce n’est pas ainsi qu’on a construit les fontaines dont Rome est embellie. Nous avons bien de la peine à nous tirer du goût mesquin et grossier. Il faut que les fontaines soient élevées dans les places publiques, et que les beaux monuments soient vus de toutes les portes. I1 n’y a pas une seule place publique dans le vaste faubourg Saint-Germain : cela fait saigner le cœur. Paris est comme la statue de Nabuchodonosor, en partie or et en partie fange. »

Auteur de la notice : Thierry Sarmant
Collection : Sculptures
Mode d'acquisition : Achat, 1987
  • 34713-6.jpg


© Musée Cernuschi