+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Portraits d'artistes de la collection Hippolyte Destailleur

Portraits d'artistes de la collection Hippolyte Destailleur
  • Madame Vigée-Lebrun (1755-1842) - Portrait de sa bonne
Exposition

Portraits d'artistes de la collection Hippolyte Destailleur

21 mars - 18 juin 2006

À l’occasion du Salon du dessin et jusqu’au 18 juin, le musée Carnavalet expose un ensemble méconnu de son riche fonds d’art graphique : les portraits d’artistes de la collection Hippolyte Destailleur.

 

Pour la première fois, le musée Carnavalet présente une sélection de 50 des plus beaux portraits dessinés acquis à la fin du XIXe siècle lors de la vente de la collection Hippolyte Destailleur. Si certains ont été publiés et exposés, comme les portraits de Grimm par Duvivier, de Jean-François de Troy par Cochin ou le rare dessin de Madame Vigée-Lebrun, beaucoup d’autres sont restés inédits.

 

Architecte notable de la seconde moitié du XIXe siècle, Hippolyte Destailleur (1822-1893) bénéficia de nombreuses commandes de grandes familles de l’aristocratie et de la haute banque, tant pour la construction ou restauration de leurs hôtels particuliers parisiens que pour leurs châteaux. Il est notamment l’auteur de Waddesdon Manor, chef-d’œuvre de l’architecture néo-Renaissance bâti de 1874 à 1889 pour le baron Ferdinand  de  Rothschild, près  d’Oxford.

 

Sa profession orienta plus particulièrement les choix de Destailleur, en tant que collectionneur, vers les dessins d’architecture et d’ornements, ainsi que les vues topo- graphiques, mais il rassembla également beaucoup de portraits. Dispersée de gré à gré, puis aux cours de ventes publiques restées fameuses, cette énorme collection a principalement alimenté, de plusieurs milliers de dessins chacun, les musées de Berlin et la Bibliothèque nationale de France.

 

La Ville de Paris y acquit toutefois pour le musée Carnavalet plusieurs centaines de vues et scènes parisiennes de grande qualité, dont un ensemble de dessins de Gabriel de Saint-Aubin, ainsi qu’un album de portraits par les Duvivier et un autre de plus de quatre cents portraits d’artistes reliés avec divers documents manuscrits. En partie démantelés au fil des ans, ces volumes n’avaient jamais été véritablement étudiés comme tels. Cette exposition apporte donc un regard neuf sur  cet ensemble remarquable.

Useful informations

COMMISSARIAT

Christophe Leribault,

Conservateur en chef,

département des peintures et des dessins

Espace presse