+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Le contrat de mariage interrompu

Le contrat de mariage interrompu

Michel Garnier

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Vers 1789
Huile sur toile
Hauteur: 54,5 cm Longueur: 64,8 cm
P 1970

Cette toile et son pendant " Le départ du dragon ", signé et daté 1789, évoquent par le décor luxueux qui y est peint, la beauté des costumes et l'élégance des coiffures les raffinements de la société parisienne de l'Ancien Régime dans leur dernier éclat. Leur auteur, Michel Garnier (1753-1819) appartient à l'entourage artistique du peintre Boilly et sut se faire apprécier comme chroniqueur léger des anecdotes de la vie sentimentale et galante de ses contemporains.

Ici, plusieurs personnes se sont réunies pour la signature d'un contrat de mariage, mais la lecture d'une clause apparemment inattendue plonge chacun dans l'étonnement. Rien ne manque au pathétique : ni la plume qu'on a laissé tomber de surprise ou d'impatience, ni l'accessoire indispensable de toute femme à la mode : le flacon de sels posé au pied du fauteuil. Les gestes, les regards marquent la surprise. Le petit drame se déroule dans le cadre d'un salon typiquement Louis XVI, scandé de grands pilastres cannelés qui évoquent les décors réalisés par les architectes Brongniart ou Bellanger, meublé des derniers sièges à la mode de Jacob ou Sené. De même les costumes sont du dernier cri et les chapeaux et les coiffures féminines illustrent les créations de la célèbre modiste Rose Bertin.

L'intensité de la toile est obtenue par la convergence de l'ensemble des regards vers le futur époux, seul protagoniste de la scène à être isolé, pris entre le greffier assis à gauche qui sert de repoussoir à la scène, et le groupe des femmes. Très habilement, le peintre met en vedette les deux futurs époux en peignant leurs habits de tons clairs.

Salle : salle 53
Collection : Peintures
Mode d'acquisition : Don en 1959
  • contratbd.jpg


© Musée Cernuschi