+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

La Colonne du Trône

La Colonne du Trône

Anonyme

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
1785
Plâtre patiné
Hauteur : 43 cm ; Longueur 17 cm ; Largeur : 17 cm
CARPM 024

La présente maquette reproduit l’une des deux colonnes constituant la barrière de Vincennes située à l’entrée du faubourg Saint-Antoine, dans l’actuel 11e arrondissement de Paris, à proximité de la place du Trône, également appelée au moment de la Révolution place du Trône-renversé puis place de la Nation à partir de 1880. Elle est représentée dans son état initial, œuvre de l’architecte Claude Nicolas Ledoux (1736-1806) : une grande colonne en pierre de style dorique à l’apparence austère et reposant sur une guérite cruciforme servant de bureau d’octroi.

La barrière de Vincennes était l’une des cinquante-cinq portes du mur des Fermiers Généraux, construit à partir de 1784, véritable frontière fiscale, dont le but était de limiter les fraudes et taxer les marchandises en provenance de l’extérieur. Lors de l’annexion des communes de banlieue en 1860, la barrière ayant perdu son rôle de séparation fut démolie et il ne resta à cet endroit qu’une seule colonne et sa guérite.

Au cours du XIXe siècle, les colonnes de la barrière de Vincennes furent ornées de deux bas-reliefs représentant le Commerce et l’Industrie pour l’une, la Paix et la Victoire pour l’autre, œuvres des sculpteurs Antoine Desbœufs (1793-1862) et Pierre-Charles Simart (1806-1857). Elles étaient surmontées d’une statue en bronze réalisée à partir de 1843 par les sculpteurs Auguste Dumont (1801-1884) pour la statue de Louis-Philippe et Antoine Etex (1808-1888) pour la statue de saint Louis qui seule subsiste aujourd’hui sur la place de la Nation.

Auteur de la notice : Laura Apostolides
Collection : Maquettes et modèles d'architecture
Mode d'acquisition : Don, Ecole des Beaux-arts en 1903
  • 44209-9.jpg


© Musée Cernuschi