+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

La Colonne de Juillet

La Colonne de Juillet

Anonyme

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
1840
Marbre, bronze et métal doré
Hauteur : 72 cm ; diamètre : 24 cm
CARPM 101

Après la destruction de la Bastille en 1789, différents projets monumentaux furent envisagés à proximité des lieux. Sous le Premier Empire, Napoléon souhaita y faire construire un arc de triomphe puis, l’architecte Jean-Antoine Alavoine (1796-1834) dessina les plans d’une imposante fontaine, l’Eléphant de la Bastille, qui ne fut pas terminée.

Une colonne de bronze fut finalement érigée au centre de l’actuelle place de la Bastille, dans le 4e arrondissement de Paris. L’ensemble colossal, témoin du néo-classicisme parisien, s’élève à 50,52 mètres et mesure 4,03 mètres de diamètre. Ce monument commémore les événements révolutionnaires des 27, 28 et 29 juillet 1830 (Trois Glorieuses), lui donnant le nom de Colonne de Juillet. Elle fut édifiée sur le piédestal de la fontaine entre 1833 et 1840, d’après les plans de Jean-Antoine Alavoine, repris à sa mort par l’architecte Joseph-Louis Duc (1802-1879).

La colonne est surmontée du Génie de la Liberté, qui porte un flambeau dans la main droite et une chaine brisée dans la main gauche, symbolisant la liberté. Cette statue est l’œuvre du sculpteur Auguste Dumont (1801-1884). Le fût, dont la hauteur atteint 23 mètres, est orné du nom des 504 victimes tombées pendant les Trois Glorieuses. Leurs corps reposent sous la base de la colonne.

Auteur de la notice : Laura Apostolides
Collection : Maquettes et modèles d'architecture
Mode d'acquisition : Don, Etienne Falk en 1979


© Musée Cernuschi