+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Console provenant du couvent des Célestins

Console provenant du couvent des Célestins

Anonyme

Vers 1400
Pierre
39 cm (H) x 42 cm (L) x 46 cm (ép.)
AP 142 (ancien n° 733)

L’ordre bénédictin des Célestins tire son nom du pape Célestin V, son fondateur, qui renonça au trône pontifical peu après son élection, en 1294. A partir de Philippe le Bel, les rois de France prirent les Célestins comme symbole de la primauté de leur pouvoir sur celui de l’Eglise. Installés temporairement à Paris en 1352, il furent richement dotés par le roi Charles V qui les fixa définitivement vers 1365 entre la Bastille et l’hôtel royal Saint-Pol.
L’église du couvent des Célestins construite par Charles V fut agrandie en 1393 par son fils cadet Louis d’Orléans, qui y fit aussi des aménagements de bâtiments annexes. Cette console en proviendrait certainement car elle a été trouvée en fouilles, remployée dans un mur en moellons qui entourait le couvent.
La console devait être à l’origine encastrée dans un mur pour servir de support à une statue dont le nom est lisible ici dans la partie supérieure : saint Sulpice, archevêque de Bourges, primat d’Aquitaine.
Les deux anges portent un écu où se trouve l’une des premières représentations du Sacré-Cœur, entouré d’épines et surmonté d’une croix au centre de laquelle est posée une hostie. Par son iconographie, cette œuvre appartient au courant de dévotion marqué par le goût pour les représentations de mort et de souffrance, dans les années 1380-1420. L’œuvre correspond aussi au début de l’une des périodes les plus noires de l’histoire de Paris : la guerre civile entre les partis Armagnacs et Bourguignons (1407-1418), qui aboutit à l’occupation de Paris par les troupes bourguignonnes et anglaises (1418-1436).
De par son style délicat et souple, cette sculpture jette les derniers feux du gothique international à Paris, auquel appartient aussi la Sainte-Chapelle du château de Vincennes, monument royal élevé à la même époque que le couvent des Célestins.
Cette console a été restaurée par les élèves de l’INP-IFROA en 2004 pour l’exposition Paris 1400 au Louvre.

Auteur de la notice : Florian Meunier
Collection : Moyen Âge
Référence(s)

Paris 1400, Paris, RMN, 2004, p. 129.

Console provenant du couvent des Célestins
© Musée Cernuschi