+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Borne routière ou milliaire

Borne routière ou milliaire

Anonyme

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
305-308
Antiquité tardive (Bas-Empire)
Calcaire
Hauteur : 198,00 cm ; diamère minimum : 48,00 cm ; diamètre maximum : 59,00 cm
AP 0001

Borne routière ou milliaire en forme de colonne portant l’inscription […] DNGALVAL MAXIMINO NOBILCAES. ACIVPAR […] A notre seigneur Galerius Valerius Maximinus, très noble César. A partir de la cité des Parisii.

La borne s’élevait sur une route pour indiquer l’itinéraire et la distance par rapport à Lutèce, désignée ici comme « cité des Parisii ». La ville de destination fait référence à la tribu gauloise d’origine ; c’est la première mention officielle où apparaît le nom de Paris. Le  changement de nom se généralise progressivement au cours du IVe siècle.
La borne  est érigée entre 305 et 309 sous le règne de l’empereur Maximin Daïa. Quelques temps plus tard, elle est récupérée et retaillée en sarcophage comme le sont, au IVe siècle, de nombreuses pierres de construction, colonnes ou mausolées. En avril 1877 l’archéologue Théodore Vacquer entreprend une fouille aux n°27 et 29 de l’avenue des Gobelins, à l’emplacement de la grande nécropole de l’Antiquité tardive appelée nécropole de Saint-Marcel ou du sud-est. 32 sépultures sont mises au jour parmi lesquelles figure la borne milliaire.

Salle : Salle de l'Orangerie
Collection : Archéologie
  • 45649-1.jpg


© Musée Cernuschi