+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Attentat de la rue Saint-Nicaise, 3 nivôse an IX (24 décembre 1800)

Attentat de la rue Saint-Nicaise, 3 nivôse an IX (24 décembre 1800)

Henri Auguste

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
1800
Bronze
Diamètre : 5 cm
ND 1133

Alors que Bonaparte se rendait à l’opéra par la rue Saint-Nicaise pour assister à une représentation de La Création de Haydn, une violente explosion se produisit. Les glaces de la voiture du premier consul furent brisées, une trentaine de personnes furent tuées et plusieurs maisons furent détruites. L’explosion avait été produite par un tonneau de poudre fixé sur une charrette placée sur le chemin de la voiture. Ce mécanisme fut surnommé « la machine infernale ». Cependant, Bonaparte poursuivit sa route jusqu’à l’opéra et assista à la représentation comme si rien ne s’était passé. Mais la nouvelle de l’attentat se répandit très vite à Paris et provoqua une vive émotion. « A l’instant, écrit la duchesse d’Abrantès, et comme par un coup électrique, une même acclamation se fit entendre, un même regard sembla couvrir Napoléon d’un amour protecteur. On voyait des femmes pleurer à sanglots, des hommes frémissant d’indignation. » Les jacobins furent tout d’abord soupçonnés. Mais les véritables coupables furent vite découverts, arrêtés, puis exécutés. Il s’agissait de Chouans bretons.

Auteur de la notice : Alice Camus
Salle : Cabinet de numismatique
Collection : Numismatique


© Musée Cernuschi