+ ALL CITY OF PARIS MUSEUMS

Discover all 14 City of Paris museums

» Fermer

Arc de triomphe du Carrousel

Arc de triomphe du Carrousel

Côté de la terrasse des Feuillants

Louis-Pierre Baltard

Musée Carnavalet - Histoire de Paris
Lavis de sépia
Hauteur : 40,4 cm Longueur : 50,3 cm
D 00036

Les victoires de Bonaparte donnèrent très tôt aux autorités l'idée de lui élever des arcs de triomphe, suivant un usage repris de l'ancien régime et emprunté à l'Antiquité. Devenu empereur, Napoléon tint à concrétiser cette idée de lui élever des arcs de triomphe ; par décret du 18 février 1806, il décida que deux arcs seraient dressés à Paris, "à la gloire de nos armées", l'un à l'une des entrées de la capitale, l'autre face au pavillon central des Tuileries, et destiné de ce fait à devenir, autant qu'un monument commémoratif, l'entrée principale de la cour du palais. L'ouvrage fut confié à Percier et Fontaine, et la première pierre en fut posée le 7 juillet 1806. Par mesure d'économie, on remploya des colonnes de marbre rose conservées dans les magasins (provenant probablement du vieux château de Meudon, détruit depuis peu) qui déterminèrent les propositions du monument. Deux ans plus tard, ce dernier était achevé; les architectes avaient pris à l'arc de Septime Sévère le dessin des faces principales, en ouvrant, innovation remarquée, des passages sur les faces latérales ; une importante équipe de sculpteurs, comprenant, entre autres, Cartellier, Clodion, Lemot, etc., avait réalisé le décor. Les chevaux de Saint-Marc de Venise, apportés à Paris en 1798 et placés depuis 1802 sur les piliers de la grille des Tuileries, semblaient avoir trouvé ici une place "définitive", à la tête du quadrige conçu par Lemot pour couronner le monument. Baltard nous montre l'arc tel qu'il apparut, entre 1808 et 1815, avant le départ pour Venise des chevaux antiques. Son dessin précis et détaillé, animé par un ensemble de figures pittoresques, pourrait avoir été fait en vue de la gravure ; Baltard, en effet, en dehors de son activité de son activité d'architecte, pourtant bien remplie, fut aussi un graveur abondant qui nous laisse, entre autres, une intéressante série de vues de Paris.

Auteur de la notice : Jean-Marie Bruson
Salle : Cabinet des photographies et des dessins
Collection : Cabinet des arts graphiques
Marques Inscriptions Poinçons : en bas à droite : "Baltard"
  • arc_de_triomphe_du_carroussel_bd.jpg


© Musée Cernuschi